"C" Blog, un lieu pour se raconter

Spécial carnet de voyage GEO ! Jour 4 : D’Athènes aux cuisines du navire

by Aurélie - Communication Costa Croisières 27. septembre 2013 12:20

Retrouvez toutes les émotions vécues à bord du Costa Fascinosa en découvrant ce soir une nouvelle page d'un carnet de voyage exclusif !


Après une nuit à naviguer entre les îles grecques, escale matinale à Athènes. Nassos, chauffeur de taxi rencontré dans la capitale, est formel. « Si tu veux voir Athènes, il faut monter en haut du Mont Lycabette ». Vendu. D’ici, la vue embrasse l’immense cité, de son centre politique, la place Syntagma, aux quartiers résidentiels comme Thisio. Au loin, on distingue le port du Pirée où le bateau est amarré.
 
En redescendant la colline et après avoir traversé les grandes avenues du centre, on aborde les ruelles pentues du quartier de Plaka, encore calmes à cette heure matinale. Là, le street art branché côtoie les bonnes tables des anciens. Les Athéniens y savourent leur meilleur remède à la chaleur : le café frappé, un instantané servi froid avec une paille et une bonne dose de mousse.
 
Mais l’une des richesses d’Athènes, ce sont ses marchés. Dans les puces de Monastiraki, les meubles anciens alignent leur patine dans une cour ombragée. Un dédale de centaines de chaises, de commodes ou de maquettes. Plus loin, ce sont les odeurs du marché central qui attirent : sous la halle s’alignent les poissons pêchés le matin même dans les îles grecques.
 
Après la visite d’Athènes, retour à bord du navire. 18h45, dans les cuisines, c’est le coup de feu : plus que quinze minutes avant le premier service dans les cinq restaurants du bateau. Le chef à bord est allemand, il s’appelle Jens Goldschmidt. Jeune cuisinier, il eut un jour l’opportunité de partir sur un navire de croisière, d’Honolulu au détroit de Béring. Désormais, il dirige une équipe de 167 personnes venues d’une dizaine de pays et sert plus de 3 000 repas par jour ! Le ballet des cuistots est millimétré : l’atelier sauce côtoie la station de découpage de viande. Les serveurs s’alignent pour récupérer les assiettes des passagers. Après le service, Jens Goldschmidt aime retrouver le calme de son atelier pour y mener des expérimentations surprenantes, comme sa recette secrète de risotto aux fraises ! Peut-être ce dessert sera-t-il un jour au menu ?

Spécial carnet de voyage GEO ! Jour 3 : Dans les ruines d’Olympie

by Aurélie - Communication Costa Croisières 27. septembre 2013 11:46

Plongez dans un récit haut en couleur et riche en saveurs ! Suivez-nous et vivez l'expérience d'une croisière en Méditerranée avec Costa.


Après l’Italie, place à la Grèce ! Aux premières lueurs du jour, le navire s’engage dans le port de Katakolon, à l’ouest du Péloponnèse, la grande péninsule qui constitue la partie sud du pays. Une fois à terre, direction le site antique d’Olympie. Au milieu des oliviers, colonnes et vestiges de temples et gymnases s’alignent à l’infini. C’est ici, à Olympie, que l’on allume la flamme des Jeux Olympiques. C’est ici également, dans une aire évasée, que l’on trouve le stade d’athlétisme le plus important de l’Antiquité, où, il y a vingt-cinq siècles, des coureurs venus de toute la Grèce s’élançaient. Aujourd’hui encore, les fouilles archéologiques continuent de dévoiler les mystères de ce site à la fois sacré et sportif.
 
Après cette plongée dans l’Antiquité, retour à Katakolon, où des « tavernes » alignées au bord de la mer invitent à la dégustation de spécialités grecques : au menu, fêta, poulpe, et boulettes de viande. Le tout dans une ambiance festive, avec des danseurs de sirtaki qui font le spectacle.

Spécial carnet de voyage GEO ! Jour 2 : Les ruelles de Bari

by Aurélie - Communication Costa Croisières 25. septembre 2013 21:38

Retour sur une semaine pleine d'émotion passée à bord du Costa Fascinosa. Découvrez des astuces et des bons plans qui vous feront découvrir la méditerranée autrement.


C’est en fin de matinée que le bateau accoste pour la première escale. Nous voici à Bari, dans le sud de l’Italie. Bari est une ville surprenante : dans le centre historique de cette fière cité, les portes des maisons restent ouvertes, laissant entrer et sortir l'air frais, les senteurs et les conversations animées de la rue vers les cuisines.
 
Samedi midi, dans la chaleur d’une fin d’été, les ruelles bordées de maisons aux façades blanches sont paisibles. À l’exception des abords de la basilique San Nicola, chef d'œuvre de l'art roman italien et tombeau d'un des saints les plus importants de la chrétienté, dans laquelle les cloches tintent pour célébrer un mariage.
 
Un peu plus loin, des baresi, comme on appelle les habitants de Bari, se rafraichissent d'une bière, assis au pas de leur porte. Des femmes préparent des orecchiette, ces pâtes typiques des Pouilles en forme de petites oreilles : elles les façonnent à la main, puis les déposent à sécher sur des tamis devant leurs portes avant de regagner la fraîcheur des maisons.
 
Evidemment, impossible de passer à Bari sans goûter cette spécialité locale ! Pour les savourer, direction la Piazza Mercantile, une place à neuf côtés où l'on trouve des petits restaurants charmants et abordables. Les senteurs de basilic émanent des assiettes de pâtes, et tout autour la ville s’anime peu à peu. Cette première escale à Bari donne un bel aperçu de la douceur de vivre du Sud de l’Italie.

Spécial carnet de voyage GEO ! Jour 1 : Tous à bord

by Aurélie - Communication Costa Croisières 25. septembre 2013 21:29

Début septembre, le Costa Fascinosa a accueilli un journaliste GEO à son bord. Nous l'avons emmené à la découverte des plus beaux sites de la Méditerranée. Retour en mots et en images sur cette semaine magique !


Depuis le pont reliant la terre ferme à Venise, on aperçoit son élégante silhouette. Le Costa Fascinosa stationne à la gare maritime de la cité lagunaire, dans le Nord de l’Italie. Aujourd’hui, quelque 2 700 passagers embarquent sur ce navire long de 290 mètres pour neuf jours. Ambiance joyeuse et détendue : l’excitation est palpable à quelques instants du grand départ. 
 
17h, le navire s’ébroue, quitte son bassin et s’engage dans le canal de la Giudecca. La vue est sublime. A l’aplomb de la Place Saint-Marc, un coup de corne de brume retentit et déjà, le Campanile et le Palais des Doges s’éloignent. Le navire s’engage dans la mer Adriatique après avoir franchi le mince cordon du Lido. Il est temps de découvrir les arcanes du bateau : en tout, treize bars, un casino, un simulateur de golf et des centaines de chaises longues. Dans ce dédale, il faut prendre ses marques et l’accueil est pris d’assaut. Le personnel, bien rôdé, se montre prévenant.
 
Jolie surprise en découvrant la cabine : celle-ci est spacieuse et dispose d’un balcon avec vue sur la mer ! La nuit tombée, depuis le balcon, on découvre le clignotement des phares posés sur les rivages de l’Adriatique. Une fois au large, loin des lumières des villes, le ciel est limpide, des milliers d'étoiles brillent au-dessus de nos têtes.

Merci : Lettre de Michael Thamm, C.E.O. Costa Crociere S.p.A.

by Aurélie - Communication Costa Croisières 18. septembre 2013 15:18

Merci.
Un grand merci personnel à chacun d’entre vous, les cinq cents femmes et hommes du consortium Titan Micoperi, dont l’intelligence, l’engagement et l’ardeur ont permis de mener à bien une étape décisive dans le retrait du Concordia de... l’île du Giglio, l’étape la plus délicate et la plus complexe d’un projet sans précédent dans l’histoire navale.
Cette opération unique d’ingénierie a nécessité un impressionnant déploiement technologique et de nouveaux modes de pensée.

Merci, de tout cœur, à toutes les femmes et à tous les hommes de Costa, pour votre énergie et votre dévouement de tous les jours.
Merci aux institutions, aux autorités et à nos partenaires pour leur aide précieuse. Merci à la Protection Civile et à l’Observatoire pour leur confiance et leur soutien.
Un grand merci particulier à tous les habitants de l’île pour leur générosité et leur patience.
Merci à tous nos clients pour leur fidélité. Vous nous avez tous donné bien plus qu’il n’était dû.

Vous pouvez compter sur nous pour tout mettre en œuvre, aujourd’hui et demain, afin que les croisières soient toujours plus sûres et plus sereines.
Pour nos Hôtes et pour tous ceux qui, dans le monde, travaillent et voyagent sur les mers.

Michael Thamm, C.E.O. Costa Crociere S.p.A.

Tags:

Costa Diadema : Installation du bloc de proue

by Aurélie - Communication Costa Croisières 5. septembre 2013 16:58


Les chantiers navals Fincantieri ont installé aujourd'hui le bloc « avant » du Costa Diadema. Le futur navire amiral de Costa Croisières sera le plus grand navire passager battant pavillon italien. La livraison du Costa Diadema est prévue pour le 30 octobre 2014. Avec sa mise en service, la flotte Costa Croisières –déjà la plus importante d’Europe – pourra accueillir jusqu'à 45 000 vacanciers.

Le bloc de proue, qui vient d'être positionné, mesure quelque 8 mètres de haut pour près de 392 tonnes ; il présente près de 34 mètres de long pour une largeur maximale de 36,11 mètres.

Costa Croisières a investi au total près de 550 millions d'euros pour la construction du Costa Diadema. Le projet occupe 1 000 salariés des chantiers navals, auxquels s'ajoutent 2 500 employés des entreprises associées. Les avantages en termes d'emploi dépassent le cadre des chantiers navals, notamment pour l'aménagement des espaces intérieurs du navire, qui mobilise 400 entreprises, principalement italiennes. Le Costa Diadema est le 10ème navire Costa construit depuis l’an 2000 par les chantiers Fincantieri, soit un investissement global de près de 5 milliards d'euros.

Le grand atout du Costa Diadema sera son confort, associé à la qualité sélective de la cuisine et du divertissement.
Les espaces intérieurs du navire amiral seront encore plus confortables, spacieux et modernes, tant à l'égard des équipements proposés que de l'aménagement des espaces publics. Le Costa Diadema abritera de vastes pièces distribuées sur plusieurs niveaux avec vue sur mer ; elles seront astucieusement reliées les unes aux autres, afin d’évoquer l'ambiance animée des stations balnéaires.

Parmi les nombreuses nouveautés réservées aux Hôtes du navire, les plaisirs gustatifs sont aussi du voyage : Vinothèque, Proseccheria, Bierkeller bavaroise, Teppanyaki japonais, Pizzeria à la Piazza Pizza et Gelateria.

De nouveaux espaces de loisirs et de divertissement seront également proposés à bord avec l'ouverture du Country Rock Club pour les amateurs de musique américaine ainsi que des jeux d'arcade interactifs, dont le Lazer Maze, pour s'amuser entre amis.
Les fans de shopping vont adorer le Portobello Market qui rassemble sur 1 100 m² des espaces de designers et des boutiques. Si vous aimez le soleil, la mer et les paysages spectaculaires sur l’horizon marin, vous allez apprécier la longue promenade à ciel ouvert conçue sur 500 mètres ; elle est ponctuée de parasols pour vous offrir les meilleurs points de vue.
Enfin, le Spa Costa, conçu spécialement pour le navire, occupera les ponts supérieurs sur trois niveaux. Proposé en accès réservé, il disposera d’un espace en plein air exclusif, idéal pour se ressourcer dans le cadre d'une « croisière bien-être ».

Le Président albanais décerne une haute distinction civile au Commandant Cosini

by Aurélie - Communication Costa Croisières 4. septembre 2013 15:07


Aujourdh'ui, le Président albanais, Bujar Nishani, a remis la médaille spéciale du Mérite Civil à Giovanni Cosini, Commandant du Costa Voyager, l'un des navires de la flotte Costa Croisières, pour avoir secouru deux jeunes pêcheurs albanais qui dérivaient au large des côtes de Durrës depuis deux jours.
Cette récompense, la plus haute distinction civile d'Albanie, a été remise au Palais présidentiel de Tirana lors d'une cérémonie à laquelle assistait également Massimo Gaiani, ambassadeur italien en Albanie.
Les deux jeunes pêcheurs ont été sauvés le 30 mars 2013. À 7 heures du matin, alors que le Costa Voyager se dirigeait vers Durrës pour sa première escale dans le port albanais, son équipage a repéré, depuis la passerelle de commandement, un bateau en difficulté et sans propulsion à environ 15 miles des côtes albanaises.

Les deux jeunes hommes, restés à bord dans des conditions difficiles, ont été secourus et assistés par l'équipage du Costa Voyager. Le commandant du navire a alors informé les garde-côtes albanais qui ont confirmé que les deux hommes, partis pêcher en mer, étaient portés disparus et recherchés depuis deux jours. Après leur sauvetage, le Costa Voyager a rejoint Durrës où les deux rescapés ont été débarqués et ont pu retrouver leur famille.

Le Costa Voyager effectuait alors une croisière de 10 jours, dédiée exclusivement au marché français. Proposée au départ de Marseille le 27 mars dernier, elle a fait escale à Corigliano Calabro, Durrës, Korcula (Croatie), Dubrovnik (Croatie), Zara (Croatie) puis à Messine.


Tags

Commentaires récents

Comment RSS

Archives

Les photos du "C" Blog

Cérémonie inaugurale
du Costa Deliziosa