"C" Blog, un lieu pour se raconter

Protéger les dauphins en Méditerranée

by Aurélie - Communication Costa Croisières 10. mars 2015 16:01


Costa Croisières apporte son soutien à un projet de protection des dauphins en Méditerranée, en collaboration avec le CNR italien (Conseil national de la recherche). 

Cette nouvelle a été annoncée à l’occasion de la 22e édition des Lauréats de la Mer, une convention annuelle destinée à accueillir environ 1 500 agents de voyages partenaires de Costa Croisières provenant des quatre coins du monde.  Et justement, il se trouve que le symbole de cette convention est le dauphin, que l’on retrouve sur les trophées en forme de « C », à l’image de celui de Costa, décernés au sein du théâtre Emerald du Costa Diadema. 

Costa fournira 22 appareils acoustiques d’éloignement – un pour chaque édition des Lauréats de la Mer – connus sous le nom de « pinger », sélectionnés et approuvés par le CNR, qui seront distribués aux chalutiers italiens qui pêchent en Méditerranée. Le CNR suivra toutes les étapes de l’étude visant à éviter les captures accidentelles de dauphins.

Les pingers sont attachés aux filets de pêche afin d’éloigner les dauphins et les marsouins grâce à la production d’ultrasons, inoffensifs pour ces animaux. Ces alarmes ont montré qu’elles réduisaient le risque que les petits cétacés se fassent prendre accidentellement dans les filets des pêcheurs.

Rapport sur le développement durable 2012-2013

by Aurélie - Communication Costa Croisières 24. novembre 2014 15:19

Costa Crociere, leader européen de la croisière, a publié aujourd'hui son Rapport sur le développement durable pour la période 2012 - 2013, qui expose en détail les efforts de la compagnie en matière de développement durable. Le Rapport sur le développement durable a été rédigé conformément à la ligne directrice G3.1 de la Global Reporting Initiative (GRI). Il peut être téléchargé dans son intégralité sur le site internet de Costa

Ce rapport est divisé en trois sections principales qui décrivent les activités de la compagnie, les indicateurs de performance associés et les objectifs atteints en termes de résultats économiques, de respect des normes environnementales et de responsabilité sociale sur une période de deux ans. Il a été élaboré conformément aux lignes directrices sur le développement durable de la Global Reporting Initiative (GRI) et certifié par le cabinet PwC - Price Waterhouse Coopers.

Costa a mis en œuvre diverses mesures afin de tenir ses engagements pour la protection de l’environnement, le développement et la création d’emplois, de renforcer ses liens avec les parties prenantes et de valoriser les communautés dans lesquelles la compagnie est présente. Ces efforts comprennent, notamment, l'analyse des itinéraires des croisières et l'introduction de mesures d'économies d'énergie à bord afin de réduire considérablement les émissions de gaz. De nombreux autres projets visaient également à réduire l’empreinte écologique de la compagnie à la fois dans ses lieux de destination et en mer.

Des informations détaillées et des chiffres sont consultables dans le Rapport sur le développement durable. Ils mettent en évidence, entre autres :

- une réduction de la consommation en carburant de 6,5 % par passager et par jour en seulement 2 ans ;

- une réduction de 9,9 % des oxydes de soufre (SOx) et de 5,8 % des oxydes d’azote (NOx) ;

- une réduction de 6 % des émissions de CO2 en 2 ans ;

- une réduction de la consommation en énergie de 6,5 % ;

- une réduction de la consommation en eau de 4,7 % par personne et par jour.


En ce qui concerne l’emploi :

- une augmentation de 9 % du total du personnel à terre en 2013, au regard de l’année précédente ;

- 14 286 entretiens en 2 ans qui ont donné lieu à 10 284 recrutements.

Pour Costa Crociere, le développement durable consiste à protéger l’environnement, respecter ses collaborateurs et les communautés. Le rapport publié aujourd'hui montre les progrès que Costa a accomplis pour atteindre son objectif de réduction de ses émissions et respecter ses engagements afin de devenir une entreprise citoyenne responsable. Le développement durable est une partie intégrante de la gouvernance d'entreprise de Costa.

L’importance avérée de Costa en termes de bien-être économique et social des communautés locales dans lesquelles elle opère de par le monde permet à la compagnie de renforcer son engagement envers les parties intéressées et de contribuer au développement local. En se fondant sur les données de 2013, Costa a mis en œuvre différentes procédures afin d'établir la Costa Crociere Foundation, dont les projets peuvent être consultés sur le site dédié, à l'adresse suivante : www.costa-crociere-foundation.com

Sustainable Cruise : Réduction, Récupération, Recyclage à bord

by Aurélie - Communication Costa Croisières 15. septembre 2014 14:54


Le 30 juin dernier a vu la conclusion officielle du projet « Sustainable Cruise » (Croisière durable), un projet cofinancé par la Commission européenne dans le cadre du programme européen LIFE+. Ce projet pilote a été lancé en septembre 2011 dans le but de tester et d’évaluer des modèles et techniques innovants de gestion des déchets à bord de navires de croisière, conformément aux objectifs de la Directive européenne sur les déchets qui se résument par les fameux « 3R » : Réduction, Récupération, Recyclage. Le Costa Pacifica a été choisi comme navire pilote pour ce projet expérimental de croisière durable.

Il s’agissait en effet d’une première dans l’industrie des croisières : les déchets devaient être considérés comme une ressource et traités en tant que tel à bord des navires.

Costa Croisières est à l’origine du projet soumis à l’Union européenne en collaboration avec le Ce.Si.S.P. (Centro interuniversitario per lo Sviluppo della Sostenibilità dei Prodotti ou Centre de recherche universitaire pour le développement de produits durables) et avec les entreprises italiennes VOMM, Contento Trade, Design Innovation, RINA Services et l’association MedCruise qui réunit les ports de croisière de la Méditerranée.

L’U.E. a financé 50 % du projet, ce qui équivaut à un montant total de 2,7 millions d’euros.

En trois ans, des résultats significatifs ont déjà été atteints au niveau de la gestion des emballages, du papier et des déchets biodégradables, et un travail considérable a été réalisé pour créer un réseau de ports promouvant la coopération dans le domaine de la gestion des déchets, l’objectif final étant une réduction considérable de l’impact qu’ont les déchets générés à bord des navires sur l’environnement.

Parmi les expériences innovantes du projet, citons l’installation à bord du Costa Pacifica d’un turbo-sécheur pour le traitement des déchets alimentaires biodégradables.

À l’aide de ce prototype, les déchets organiques sont traités en deux phases distinctes de cuisson puis de séchage, ce qui permet de réduire considérablement le volume de déchets produits et d’obtenir un produit final contenant la même valeur protéique et nutritionnelle que l’original, pouvant donc être recyclé et commercialisé comme matière première pour l’alimentation animale.

Les tests en laboratoire ont révélé que les huiles et graisses dérivées du traitement des déchets organiques (qui représentent environ 1,9 % du total) constituent une matière première aux propriétés bénéfiques qui peut donc être réutilisée comme source d’énergie sous forme de biocarburant.

Quant à la gestion des emballages, l’action principale a consisté à remplacer les bouteilles d’eau minérale en verre (qui représentaient 50 % du verre utilisé à bord) par des bouteilles en plastique PET recyclable.

Plus de 11 900 bouteilles en verre par croisière ont été remplacées par des bouteilles en plastique PET écologique, soit une économie totale de 7 300 kg de verre (différence moyenne 2011/2014).

En termes de Potentiel de Réchauffement Global (PRG), comparé à un produit énergivore comme le verre, cela équivaut à une réduction de 50 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) ou à une réduction d’environ 120 g d’équivalent CO2 par passager et par jour et 342 kg d’équivalent CO2 par journée de croisière.

De même, remplacer les pots de yaourt en plastique par des récipients Tetra Pak d’un litre a permis d’éliminer 6 500 pots de yaourt et 33 kg de plastique embarqué (différence moyenne 2011/2014).

Au vu de leur réussite, ces actions de gestion durable des déchets expérimentées à bord du Costa Pacifica ont été mises en place sur toute la flotte Costa Croisières.

Un autre volet du projet, dont les résultats se sont révélés tout aussi satisfaisants, consistait à réduire la production de déchets papiers. Pour ce faire, plus de 1 400 passagers ont participé aux activités de sensibilisation à un usage raisonné du papier (laboratoires créatifs et quizz sur la durabilité) et plus de 18 000 employés Costa ont été ciblés dans le cadre d’une campagne d’incitation à réduire l’usage de papier.

Le volume de déchets papiers a été considérablement réduit grâce à l’introduction de versions numériques des informations auparavant imprimées à bord. À titre d’exemple, une action pilote à bord du Costa Pacifica a permis de réduire de moitié le format du quotidien Today, qui informe les Passagers des événements et activités proposés.

Les résultats du projet « Sustainable Cruise » sont d’autant plus intéressants au regard des possibilités qu’offre le turbo-sécheur. D’après les essais réalisés en laboratoire, le sécheur prototype pourrait servir au recyclage du plastique PET en le transformant en granulés de PET prêts à être recyclés en nouvelles matières plastiques, assurant ainsi une réduction supplémentaire de 60 % des émissions de GES, et au recyclage du papier en produits semi-finis à destination des fabriques de papier pour un recyclage ou une utilisation comme additifs ou biomasse.

Ce projet a permis de tester la mise en application des réglementations nationale et européenne en termes de gestion des déchets à bord et identifier les zones d’amélioration requises pour une meilleure durabilité de l’industrie. En l’occurrence, à ce jour, la réglementation italienne relative aux déchets déchargés à terre ne permet pas de qualifier la matière produite par le turbo-sécheur de « matière première secondaire » même si, au vu de ses propriétés, celle-ci est parfaitement apte à une utilisation dans des procédés de fabrication subséquents.

Aussi, une fois déchargé, le produit traité et fabriqué à bord est-il considéré, à toutes fins pratiques, comme un déchet et ne peut, en tant que tel, être géré ou commercialisé par Costa Croisières.

Cet aspect du projet est d’autant plus important qu’il montre, tel que l’ont souligné les interlocuteurs nationaux du programme LIFE+ au ministère de l’Environnement, des possibilités de lobbying à exercer sur le législateur pour qu’il modifie la loi et rende possible et économiquement rentable le traitement des déchets à bord des navires dans le but de les récupérer et/ou recycler une fois déchargés à terre. À cet égard, le projet « Sustainable Cruise » représente un cas d’école et un modèle pour toute l’industrie des croisières.

En dernier lieu, il convient de souligner que, conjointement au travail réalisé à bord dans le cadre de ce projet, des efforts ont été faits pour améliorer les services de gestion et de traitement des déchets des installations de réception portuaires. Une étude sur les installations portuaires de traitement des déchets réalisée auprès de 52 ports méditerranéens a conduit à la création d’une plateforme web dédiée, qui sera mise à jour deux fois par an.

Certains de ces ports participeront à un programme pilote qui consiste à fournir des services de pointe en termes de gestion des déchets à un navire Costa au cours de la prochaine saison de croisières.

Bilan social environnemental pour l’année 2011

by Aurélie - Communication Costa Croisières 28. novembre 2012 17:27

Voici le bilan social environnemental pour l’année 2011 :
 
-50 % de gaz nocifs pour la couche d’ozone,
-3,8 % de gaz à effets de serre,
40 % d’heures de formation supplémentaires,
Lancement du programme Life+ « Sustainable Cruise »
 
 
Disponible en ligne sur www.costacrociere.it/best4, notre rapport socio-environnemental 2011 montre des progrès importants : - 50 % d’émissions de gaz nocifs pour la couche d’ozone, une consommation de carburant en baisse, des émissions de gaz à effet de serre en recul de 3,8 %, une hausse de 40 % du nombre d'heures de formation, et enfin le lancement du projet Life+ « Sustainable Cruise » pour réduire et récupérer les emballages, les déchets biologiques et les papiers.  
 
Si notre Compagnie respecte parfaitement la législation et les règlements existants en matière environnementale, nous allons encore plus loin en nous fixant des objectifs toujours plus ambitieux et en nous astreignant à un dispositif exigeant (aussi bien à l’échelle régionale qu’aux niveaux national et international), à travers l'adoption de nouvelles solutions pour protéger l’environnement.
 
Voici les principaux résultats obtenus en 2011 :
- les émissions dans l'atmosphère de gaz à effets de serre, mesurées en termes d'émissions « spécifiques » (c'est-à-dire rapportées à des critères comme le nombre de milles nautiques parcourus par la flotte et la capacité d'accueil de chaque navire) et liées à la consommation de carburant, ont diminué de 3,8 % par rapport à l’année précédente, soit un recul global de 14,5 % par rapport aux chiffres 2007. Cette baisse est principalement liée aux initiatives mises en place pour réduire la consommation d'énergie. Quelques exemples : l’utilisation de peintures écologiques à base de silicone, le recours aux ampoules LED basse consommation, l’optimisation du système d'air conditionné, l'utilisation d'un système réversible pour l'air conditionné et la ventilation de la salle des machines ;
- une baisse de 50 % des émissions de gaz nocifs pour la couche d'ozone, grâce au remplacement des systèmes de refroidissement et d'air conditionné HCFC (hydrochlorofluorocarbures) par des systèmes HFC (hydrofluorocarbures) ;
- le pourcentage d'eau directement produite sur les navires de la flotte grâce à des dessalinisateurs et des évaporateurs a atteint 71 % du volume total consommé à bord ;
- le lancement du projet « Sustainable cruise », cofinancé par la Commission européenne à travers le Programme LIFE+, l'outil financier de l’Union européenne qui soutient les actions destinées à protéger l'environnement. Costa Croisières, qui mène ce projet, expérimente, pour la première fois dans le secteur maritime, des modèles de gestion et des technologies innovantes sur trois types de déchets spécifiques – emballages, déchets biologiques et papiers – avec des objectifs concrets de réduction à la source et de récupération. Le navire « pilote » choisi pour ce projet est le Costa Pacifica (114 500 tonnes pour un total de 3 780 passagers), sur lequel les premières expérimentations ont été menées en 2012. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d'une politique de gestion des déchets que Costa Croisières applique sur sa flotte depuis longtemps, et qui prévoit le tri sélectif de 100 % des déchets solides présents à bord.
 
Grâce à cet engagement constant, nous avons été récompensés, en 2011, par des organismes prestigieux, avec 8 nouveaux prix internationaux qui témoignent du respect par la compagnie des plus hauts standards environnementaux et de notre volonté permanente de trouver de nouvelles solutions innovantes. 
 
En matière sociale, la formation interne a constitué une priorité en 2011, tant à bord des navires qu'au sol. 780 000 heures de formation ont ainsi été dispensées, soit une hausse de 40 % par rapport à l’année précédente. Ce programme de formation a porté sur la responsabilité sociale, l'environnement et la sécurité et s’est également accompagné de cours managériaux, techniques et linguistiques. Enfin, au Brésil, nous avons poursuivi notre action pour récupérer certains types de déchets et lever ainsi des fonds destinés à des activités socialement utiles. En 2011, ces fonds ont été utilisés pour l’association « CAPDEVER » de Salvador de Bahia, qui vient en aide aux familles vivant dans une situation d'extrême pauvreté, et pour aider l'ONG « Crianca Feliz » de Santos, qui propose des cours de sport aux enfants les plus défavorisés.

Costa Concordia : communiqué du 18 janvier 2012 (suite)

by Aurélie - Communication Costa Croisières 18. janvier 2012 21:59

Gênes, le 18 janvier 2012 – La protection de l’environnement a toujours été pour Costa Croisières une partie intégrante de notre mission d’entreprise, comme nous l’avons démontré en obtenant les certifications internationales les plus strictes (UNIEN ISO 14001).  La compagnie a donc toujours compris l’urgence et la nécessité de protéger l’environnement marin.

Dans les heures qui ont suivi l’accident, Costa Croisières a donc immédiatement  commissioné la société Smit Salvage BV, leader mondial du secteur, afin de mettre en place un plan de récupération du fuel du Costa Concordia. Ce plan a dès le début été partagé avec les autorités compétentes et, en  pleine coopération avec elles, sera effectif d’ici la fin de la semaine.

Cliquez ici pour lire le communiqué

Costa Croisières et Earth hour : 60 minutes pour la Terre

by Aurélie - Communication Costa Croisières 9. mars 2011 14:33

Le 26 Mars 2011, à 20h30, les lumières seront symboliquement éteintes à bord les 14 Costa navires de la flotte ainsi qu'au siège social à Gênes en Italie.

Cet évènement, créé par le WWF, a été organisé pour la première fois en 2007 à Sydney, en Australie. Depuis, il a pris une dimension mondiale et est célébré chaque année par des gens partout dans le monde et de tous les horizons. Dans l'édition de 2010, 128 pays (plus de 4.500 villes et villages) y ont pris part.

A cette date, particuliers, entreprises et organismes du gouvernement tourneront leurs lumières pendant 60 minutes. Bâtiments et monuments emblématiques de chaque pays participant s'éteindront dans le monde entier et ce, dans le but de sensibiliser les gens aux questions de la protection de l'environnement.

Costa Croisières, qui est un partenaire du WWF Italia depuis 2005, participe à Earth Hour 2011 sur tous les navires de sa flotte déployés à travers le monde : dans le bassin méditerranéen, Amérique du Sud, les Emirats Arabes Unis, Caraïbes, Océan Indien et l'Extrême-Orient. Costa va prendre des mesures positives pour l'environnement et célébrer son engagement envers la planète en désactivant toutes ses guirlandes, les cheminées et les lumières sur les ponts extérieurs, mais ce en conformité avec les procédures de sécurité. L'événement sera également célébré dans les restaurants de bord avec un "dîner aux chandelles". Les clients en vacances seront informés de cet évènement et pourront admirer le spectacle depuis le navire de cette mise hors tension.

Costa Croisières éteindra aussi toutes les lumières de son Palazzo Costa, siège social de la compagnie basé à Gênes inauguré en Juin 2010, l'un des premiers bâtiments de l'Italie avec «zéro émissions de C02 sur le site".

Si vous êtes à bord le 26 mars, nous comptons sur vous pour nous raconter cette expérience unique !

Costa récompensé pour sa politique environnementale

by Aurélie - Communication Costa Croisières 7. décembre 2010 23:27

Novembre 2010, lors de la seconde édition des Italian Shipping Awards, Costa Croisières a reçu le prix de la meilleure compagnie dans la catégorie "engagement pour la protection de l'environnement". Créés par le Lloyd's List, le plus ancien et prestigieux quotidien londonien des affaires maritimes mondiales, les Italian Shipping Awards récompensent tous les ans les meilleurs acteurs du secteur maritime italien, avec un jury composé de 10 experts internationaux. La cérémonie de remise des prix de cette seconde édition a été l'occasion d'une soirée de gala au sein de la gare maritime de Gênes. Plus de 400 personnalités du monde des transports maritimes italiens et internationaux étaient présentes.

Lors de la remise de prix, Gianni Onorato, Directeur général de Costa Crociere SpA, a expliqué : "Notre engagement environnementale n'est pas seulement une priorité morale, c'est avant tout une valeur concrète que nos passagers reconnaissent et apprécient, et qui est désormais devenue un axe stratégique. Costa Croisières va au-delà des réglementations arrêtées en la matière et fait beaucoup pour être à l'avant-garde dans ce domaine. Des efforts récompensés par ce prix que nous venons de recevoir."

Costa Croisières avait déjà été reconnue meilleure compagnie de croisières lors de la première édition organisée à Naples.

Carnival Corporation participera au Gmec

by Aurélie - Communication Costa Croisières 17. août 2010 13:00


Gmec (Congrès mondial sur l'environnement maritime) se tiendra à Hambourd en Allemagne les 7 et 8 septembre 2010.

Gmec est la première conférence internationale inter-industries sur le thème de la "protection environnementale de la mer». Les participants de l'IMO, la Commission européenne, les gouvernements, les industries portuaires, et les chantiers de construction navale discuteront des enjeux écologiques pour l'industrie maritime et les possibilités que donne une action durable. Ces discussions pourront déterminer l'avenir de l'environnement. Le groupe Carnival Corporation & plc auquel dont fait partie Costa Croisières participera bien évidemment à cette conférence.

Pour plus d'informations sur le sujet, rendez sur le site du Gmec. 

Le Costa Pacifica protège les cétacés

by Aurélie - Communication Costa Croisières 22. juillet 2010 09:16


Le Costa Pacifica, le navire amiral de la flotte, est le premier navire de croisière dans le monde à prendre part au projet pilote nommé REPCET promu par le WWF en Italie, visant à réduire les collisions entre les navires et les cétacés. Le projet REPCET, promu par l'association Souffleurs d'Ecume français et par Chrisar Software Tecnologies, est soutenu par le WWF (World Wildlife Fund) Italie, qui est partenaire de Costa Croisières depuis 2005.

Grâce à sa participation au projet REPCET, Costa Croisières confirme une fois de plus son leadership en Europe en termes d'excellence environnementale.

De plus, dans la coopération avec le JRC (Joint Research Centre de la Commission européenne) activée en 2005, le Costa Pacifica est le lieu d'une nouvelle série d'importantes mesures atmosphériques pour la surveillance du changement climatique en Méditerranée.

Le nouveau "Palazzo Costa" à Gênes

by Aurélie - Communication Costa Croisières 17. juin 2010 11:14


Costa Crociere a inauguré le 16 juin 2010 le «Palazzo Costa", un grand projet pour la rénovation de son siège, qui deviendra un point de repère pour la ville de Gênes en Italie. La manifestation inaugurale a été ouverte au public et comme pour le baptême de nouveaux navires, une bouteille a été lancée sur l'édifice.

Le "Palazzo Costa" est un mélange parfait de la créativité, de l'innovation et du respect de l'environnement. C'est l'un des premiers bâtiments en Italie avec «zéro émissions de C02." La conception comprend un verrière extérieure futuriste, des jardins suspendus et des cascades.

Qu'en pensez-vous?


Tags

Commentaires récents

Comment RSS

Archives

Les photos du "C" Blog

Cérémonie inaugurale
du Costa Deliziosa